Fêtes de fin d'année, une compétition de haut niveau

Le sport pendant les fêtes

La fin d’année approche et si nous nous faisons une joie de retrouver nos proches pour passer d’agréables moments autour de bons repas, notre foie lui n’est pas à la fête. 

C’est un vrai marathon gastronomique que nous lui infligeons chaque année sur une semaine ; voire plus pour ceux qui jouent les prolongations avec la galette des rois début janvier. 

Alors, comment aborder cette période, afin d'en profiter avec plaisir et sans regret ?

BIEN PRÉPARER VOTRE ORGANISME AVANT LES FÊTES

Afin d’arriver aux fêtes dans de bonnes conditions, il est important de bien s’y préparer, comme pour une compétition sportive. En effet, votre organisme va être soumis à rude épreuve entre le stress et la fatigue des préparatifs, les excès de nourriture riche et d’alcool. 

Il est donc vivement conseillé d’anticiper en adoptant au préalable une alimentation saine et sereine pour votre estomac.

Aussi, avant les fêtes, évitez les viandes riches (bœuf, morceaux de porc gras, mouton, canard confit, charcuterie, etc) ainsi que les plats en sauce ou gras (lasagnes, tartiflette, paella, pizza, …) et les viennoiseries. En somme, imposez-vous une alimentation équilibrée, de saison et riche en fibres pour un bon transit (rien de plus désagréable que d’entamer un repas festif en étant ballonné). 

Dans l’idéal, réduisez significativement votre consommation de viande, en la remplaçant par des légumineuses (lentilles, pois chiches, pois cassés, flageolets, haricots rouges, blancs, noirs ou azuki, soja) et des produits céréaliers complets (riz, petit épeautre, boulghour, quinoa, sarrasin, orge, maïs, semoule de blé, pâtes). 

Afin d’obtenir un taux d’assimilation de ces protéines végétales de 30 à 50 %, il est nécessaire d’associer ces deux catégories d’aliments, en respectant la proportion suivante : une portion de légumineuses pour deux de céréales. Individuellement, légumineuses et céréales ne contiennent pas tous les acides aminés des protéines animales ; mais elles y parviennent en les consommant ensemble selon cette règle.

N’hésitez pas à manger des légumes en quantité, en plus de vous rassasier, ils vous apporteront une mine de vitamines, de minéraux et bien sûr des fibres. Cuisinez-les de préférence crus ou à la vapeur afin de bénéficier pleinement de leurs bienfaits.

AgrumesProfitez de l’hiver pour consommer des aliments riches en vitamines C (clémentines, oranges, pamplemousses, kiwis, jus de citron, baies de goji, cranberries et myrtilles séchées) afin de rester en forme et de lutter efficacement contre les vilains microbes qui vous guettent.

Bien sûr, il faudra bannir les sodas et tout autre apport de sucre rapide inutile (bonbons, biscuits). Mais cela, nous vous recommandons de les limiter tout au long de l'année ;-). Pour ne pas vous frustrer et risquer de craquer pour l’interdit, consommez du chocolat noir à 70% en cacao minimum (en quantité raisonnable bien sûr), qui vous apportera une bonne dose de magnésium et de potassium en plus de la gourmandise. 

Mais aussi des fruits séchés (raisins, dattes, abricots, figues, cranberries, myrtilles, banane, baies de goji) et secs (toutes les variétés de noix, amandes, noisettes), ainsi que des graines oléagineuses (courges, tournesol, chia, sésame), aux richesses vertueuses (acides gras, minéraux, oligo-éléments, fibres, vitamines). 

Vous pouvez consommer jusqu'à 100 g d’assortiment d’oléagineux, de fruits secs et séchés par jour ; de quoi satisfaire votre gourmandise sainement.

Inutile de préciser qu’il faut éviter l’alcool pour préserver votre foie et s’hydrater abondamment avec de l’eau.

Bien évidemment, faites du sport régulièrement ! Non seulement, pour vous garantir un bon transit et zéro culpabilité mais aussi afin d’entrer dans votre tenue élue pour l’occasion.

Fêtes de fin d’année riment avec veillées tardives, alors préserver votre capital sommeil au préalable en vous reposant au moins huit heures par nuit.

PROFITER SEREINEMENT DES REPAS FESTIFS

Le jour J, ne sautez pas le repas précédant la fête ; votre cerveau et votre estomac se ligueraient contre vous, en vous incitant à vous venger dès l’apéro. Poursuivez vos bonnes habitudes alimentaires acquises jusqu’alors.

Que la fête commence ! Ne culpabilisez pas, faites-vous plaisir, sans tomber dans l’excès non plus, bien entendu.

Pendant le repas, mangez lentement en mâchant bien vos aliments pour favoriser une bonne digestion, mais aussi pour consommer moins. Ainsi, votre cerveau aura le temps de signaler à votre organisme l’état de satiété et de vous permettre de vous sentir rassasié. Profitez de vos proches, prenez le temps de discuter entre chaque bouchée.

C’est délicieux, mais évitez de vous resservir, ou éventuellement en légumes, si cela peut vous empêcher de vous rattraper sur le fromage par la suite.

Ne perdez pas de vue que l'alcool est également très calorique, alors savourez tranquillement chaque gorgée et consommez avec modération.

Si les festivités ont lieu chez vous, pourquoi ne pas improviser quelques pas de danse au cours du repas ? En plus d’une ambiance réussie, cela permettra d’espacer la cadence des plats.

Chaud devant, le café arrive, êtes-vous sûr que le sucre lui est vraiment indispensable ?

Marche ne famille

Après le repas, rien de tel qu’une petite marche en famille ou entre amis pour favoriser la digestion et prendre un bon bol d’air. En soirée, motivez-vous pour une sortie d’au moins 30 minutes ; mais en journée soyez plus vaillants.

Vous sentez malgré tout que le repas pèse sur votre estomac ? Soulagez-le avec une cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau. 

Ce n’est pas très bon, mais c’est efficace. Attention, du fait de sa forte teneur en sodium, ce remède est fortement déconseillé aux personnes sous traitement à base de corticoïdes ou devant respecter un régime sans sel.

Et lorsque vous irez vous coucher, surélevez votre oreiller afin d’éviter les remontées acides.

COMMENT RÉCUPÉRER APRÈS LES FÊTES ?

Au lendemain de chaque repas de fête, commencez la journée par un grand verre d’eau, puis un jus de citron pressé dans un verre d’eau tiède, histoire de vous remettre les idées en place et d’éliminer les toxines de la veille. Associée au citron, l’eau froide aura tendance à bloquer les effets détoxifiants du fruit et l’eau chaude à détruire sa vitamine C.

LégumesMettez votre estomac au vert, entre chaque festin ; nourrissez-vous de fruits, de crudités, de soupes et de légumes (cuits à la vapeur de préférence). En revanche, si vous êtes sportif, ne négligez pas les céréales et protéines animales saines (viandes blanches, poissons gras, œufs), qui vous fourniront l’énergie nécessaire dans l’effort.

Faites une cure de radis noir cru pendant et après les fêtes. Riche en soufre, il renforce les enzymes du foie et accélère ainsi l’élimination des toxines et de l’alcool. Ses antioxydants puissants participeront activement à réparer les cellules du foie endommagées par les excès alimentaires. De plus, il contient du potassium, du calcium, de la vitamine C et de la vitamine B9. Bref, un allié parfait pour l'hiver et les lendemains difficiles.

Une fois les fêtes terminées, accordez-vous une période détox sans alcool ni sucreries (sodas, friandises, viennoiseries) ; à base de fruits et légumes frais de saison, crus et cuits, en limitant l’apport de matière grasse. Privilégiez les légumes verts (brocoli, choux, poireau, épinards, blettes, salade, mâche, roquette) qui élimineront les toxines des repas copieux accumulées dans l’organisme. 

Hydratez-vous abondamment afin d’éliminer les toxines par les reins ; buvez beaucoup d’eau (dès le matin et surtout entre les repas), mais aussi du thé vert (pas après 18 h pour un bon sommeil).

Le thé vert possède de véritables vertus, c’est un dynamisant, car il est riche en vitamine C et en caféine (il en contient 3 à 4 fois moins que le café mais son effet stimulant dure 3 à 6 h contre 1 à 2 h pour un café). Il est donc à consommer avec modération si vous êtes sujet à l’hypertension, l’insomnie ou l’anxiété (demandez conseil à votre médecin pour indication de la quantité quotidienne maximale). 

De plus, grâce à l’action de ses polyphénols qui éliminent le cholestérol, il détoxifie le foie et il consiste en un bon antioxydant pour lutter contre la fatigue et les virus hivernaux (rhume, grippe, ...). Par contre, n’en buvez pas au cours des repas, surtout si vous êtes enceinte ou à tendance anémique, car il nuit à l'absorption du fer.

Nous en revenons toujours au même, mais c’est primordial pour se maintenir en forme et éliminer les excès : Faites du sport ! Si vous n’êtes pas sportif, motivez-vous pour une balade à vélo ou allez à la piscine. Sinon, marchez au moins 30 minutes par jour ; allez promener votre chien, même si vous n’en avez pas !

Finalement, tous ces préceptes sont vieux comme Hérode, ou plutôt comme Hippocrate qui clamait déjà de son temps : “Que ton aliment soit ta seule médecine ! “ et “La marche est le meilleur remède pour l'homme”. L’homme moderne à tout simplement tendance à négliger d’appliquer ces bons vieux conseils qui nous veulent du bien.

Alors, êtes-vous prêt pour le challenge des fêtes de fin d’année ?

Et pour vous inscrire dans une aire dynamique, faites-vous offrir des cadeaux sportifs (abonnement en salle de sport, nouvelle paire de tennis ou matériel sportif pour pratiquer à la maison). LEVEL addict propose une gamme d’équipements sportifs français, pour constituer ou compléter votre home gym ; n’hésitez pas à nous envoyer la liste de vos envies.

Laisser votre commentaire