La force du mental dans le sport

Concentration avant sport

Si l’évolution de nos performances sportives reposent sur un entraînement physique régulier et évolutif, puiser dans notre mental aide au dépassement de soi, au-delà de la souffrance.

Mental dans l'athlétismeLa fonction du mental dans l’effort

La qualité de votre état psychologique a une influence directe sur vos performances sportives ; que vous pratiquez une activité sportive de loisir ou de compétition.

Les sportifs de haut niveau, et de même catégorie, ont des capacités physiques et une maîtrise technique quasiment identiques, mais c’est le mental qui fait souvent la différence ; notamment dans les disciplines individuelles où il n’y a pas l’émulsion de groupe (tennis, cyclisme, athlétisme, marathon, triathlon, arts martiaux, ...).

Pendant des siècles, seuls des entraînements très intenses, sévères et répétés étaient de mise pour la préparation aux compétitions sportives. Alors, qu’il était remarqué qu’un athlète n’avait pas un mental assez solide pour accomplir sa performance, on ne lui apportait pas de solution. S’il ne rebondissait pas de lui-même, un autre prenait sa place.

Depuis une trentaine d'années, coachs et sportifs se sont penchés sur le travail de l’esprit et de son influence pour booster les capacités physiques. La majorité des sportifs professionnels bénéficient aujourd’hui d’assistance pour gérer le stress, la souffrance et la confiance en soi avant, pendant et même après l’effort. Ce sont d’ailleurs souvent les petits sursauts d’esprit qui ont fait les grandes victoires.

La force mentale se joue à tous les niveaux

Lors d’efforts intenses ou longs, vous ressentirez toujours un passage tangible, où la douleur se manifeste et cherche à prendre possession de votre corps et de votre esprit.

Cependant, il ne faut pas vous laisser influencer ; il faut lutter contre ce sentiment malveillant qui disparaîtra au bout de quelques minutes, en fonction de l’intensité de votre activité physique.

Cette résistance mentale varie d’un être à l’autre, puisque nous sommes tous différents. Heureusement, le mental s’entraîne au même titre que le corps ; c’est grâce à cela que vous pourrez faire la différence.

L’esprit et le corps sont étroitement liés ; les deux ressentent communément la fatigue et la douleur. En travaillant régulièrement votre force psychique, vous parviendrez à dissocier les deux, afin que le mental positif prenne le dessus sur l’endurance physique, et vous aide à décupler vos performances.

Quelques conseils pour vous aider à atteindre des sommets

- La confiance en soi

Il est primordial de vous valoriser, afin d’entraîner votre cerveau dans une synergie positive. Faites objectivement l’état de vos performances dans l’activité que vous pratiquez (régularité, évolution de vos résultats, croissance de votre endurance, reprise du sport après une blessure, etc.).

Éliminez les pensées négatives, parlez-vous de manière positive : “Je suis capable”, “Je peux le faire”, “Je suis plus fort(e) que la douleur”, ...

- Gérer son stress et sa concentration

Le stress ou le manque de concentration à l’abord d’une compétition peuvent vous limiter physiquement, voire vous tétaniser. Apprendre à contrôler vos émotions sera une des clés de la victoire.

Pour cela, apprenez à respirer, faites de la sophrologie ou de la méditation en parallèle de votre activité sportive. Vous ne perdrez pas votre temps et vous gagnerez en bien-être général et résistance psychique.

- Évadez-vous

Pendant l’effort, plutôt que de focaliser sur le chronomètre, la distance qu’il vous reste à parcourir ou la douleur croissante ; emmenez votre esprit ailleurs en écoutant de la musique, en pensant à des projets en cours ou à venir, ou en vous remémorant des souvenirs agréables. Non, ce n’est pas de la triche, c’est tactique !

C'est d'ailleurs confirmé par le fait que, pour certaines courses à pied, l'écoute de musique soit interdite.

Tips : en Cross-Training, lorsque le WOD est très hard, il faut "débrancher le cerveau", c'est-à-dire se mettre en mode automatique ou le corps s'active et le cerveau s'évade assez pour ne pas ressentir l'effort et la douleur.

- La visualisation

Vous en avez probablement déjà entendu parler, car c’est une technique très efficace. 

Visualisez vos résultats ou objectifs à atteindre ; imaginez-vous au préalable en train d’accomplir votre activité physique, en situation de compétition, ou regarder intérieurement l’itinéraire de votre parcours. 

En Cross-training ou haltérophilie, par exemple, imaginez-vous soulever des charges avant de le faire. Ainsi votre cerveau sera déjà préparé à cet exercice, car il l’aura déjà vécu mentalement. Il vous accompagnera ainsi plus aisément dans la réalisation de votre performance.

Utilisez tous vos sens dans cette visualisation, afin que son efficacité soit optimale : non seulement l'environnement visuel, mais aussi les bruits, les sensations de toucher ou de pousser, les odeurs du matériel, de la salle ou de l’environnement extérieur. Ne projetez pas juste l'événement ou l’effort dans votre esprit mais vivez-le mentalement.

Les techniques mentales de quelques sportifs

Marie desandre NavarreMarie, Professeur de yoga / Championne de France d’haltérophilie en catégorie Master (<60 kg) / Vice-championne de France de speed Crossing (2013-2015) et Vice-championne du monde de vitesse (2012) en Kitesurf

“L’importance du mental en haltérophilie est indéniable, car en plus d’être une activité très physique, il faut respecter des contraintes alimentaires afin de rester dans sa catégorie de poids.”

“La domination psychique est un facteur de performance car elle augmente la volonté, permettant une bonne gestion du stress et une meilleure résistance à l’effort.”

“Sans mental, j’aurais pu craquer plein de fois, notamment lors de ma préparation aux Mondiaux d’haltérophilie de Montréal.”

“Pour atteindre son objectif, il faut être dans une démarche positive et garder confiance en soi. Pour moi, la concentration est très importante, je débranche mon cerveau pour effectuer les mouvements automatiques auxquels je me suis préparée et que je maîtrise. Je regarde la barre et je lui dis : toi, je vais t’avoir !”

“Je m’auto-persuade que je vais réussir pour ne pas cogiter”.

Marc, Coach sportif de Super 7 (76)

“Dans ma pratique personnelle, j’utilise beaucoup la visualisation avant l’épreuve, pour ressentir ce à quoi je vais être confronté. Cela m’aide à éviter d’être surpris par la difficulté de l’exercice. Et pendant l’effort, je vois ma victoire, afin de ne pas me laisser perturber par les éléments extérieurs et prendre confiance en moi.”

“Je conseille à mes élèves de rester dans un challenge réalisable. Eviter de s’engager dans des efforts insurmontables pour ne pas se démoraliser et perdre l’estime de soi.”

“Pendant un effort, regarder le chrono lorsque l’on commence à douter, se dire qu’il ne reste plus longtemps à tenir et tout donner dans les dernières secondes.”

Patrick EHRMANNPatrick, Gérant de LEVEL addict et Coach sportif en entraînement fonctionnel

“Lorsque j’effectuais régulièrement des trails et des semi-marathons, dès que je me sentais en danger face à la fatigue et à la douleur, que ce soit pendant les entraînements ou la course, j’imaginais mon maître de Viet Vo Dao en train de m’observer.”

“En plus de ne pas vouloir perdre la face, ni décevoir mon maître ; je ressentais son énergie, ce qui me permettait d’outrepasser mes doutes et d’aller jusqu’au bout."

“Aujourd’hui, au sein de mon Training Camp, c’est l'énergie positive et solidaire du groupe, animée par la soif de nouveaux challenges (et de ne pas me laisser dépasser par les plus jeunes ;-), en fait tous les autres …) qui me permet de repousser mes limites toujours plus loin.”

Appliquez un ou plusieurs de ces conseils, et observez si vous vous sentez plus fort dans l’effort et l'adversité. Et comme nous sommes tous différents, écoutez-vous et trouvez votre propre entraînement mental qui vous aidera à résister et pourquoi pas à décupler vos performances. 

Rapidement, vous ne considérerez plus cet exercice comme un conditionnement psychique, mais comme une hygiène de vie.

N'hésitez pas à nous laisser en commentaire le/votre technique qui vous aide à vous dépasser :-)

Laisser votre commentaire